Oxygéner le cerveau… pas bête pour apprendre!

ÉSMO. Tous droit réservés

Comme le souligne l’Association québécoise des neuropsychologues, l’activité physique permet une oxygénation du cerveau qui éveille les fonctions attentionnelles 30 minutes après l’exercice. C’est ce qui a inspiré l’école secondaire Montessori Orford à mettre au cœur de son programme d’étude la pratique d’activités physiques.

Cette dernière favorise une meilleure santé et des interactions sociales plus saines, augmente l’estime de soi et aide à la régulation des émotions. Autrement dit, c’est un formidable dispositif d’apprentissage et un remède à de nombreux maux de notre ère moderne liés à la sédentarité des adolescents, dont l’obésité.

Une question de santé

En effet, à l’adolescence, bien qu’elle devrait être une pratique quotidienne, l’activité physique a plutôt tendance à diminuer. Comme il est recommandé que les jeunes de 12 à 17 ans consacrent au moins une heure par jour à l’activité physique, la famille et le cadre scolaire ont un rôle déterminant à jouer pour renverser cette tendance.

Du même coup, le temps passé dehors et à faire du sport contribue inévitablement à réduire les heures passées devant un écran. De nos jours, on le sait, les cellulaires, tablettes et ordinateurs ont la cote auprès des adolescents. Il est donc d’autant plus important de stimuler leur intérêt pour le sport, la nature et le plein air pour faire le contrepoids aux positions statiques. De plus, s’adonner à une activité physique de façon régulière améliore grandement la gestion du stress et la qualité du sommeil!

300 heures d’activité physique par année

À l’école secondaire Montessori Orford, en plus des trois heures par semaine d’activité physique et des sorties en plein air, une pause d’une heure et demie sur l’heure du dîner permet à nos élèves de profiter des plateaux extérieurs et de s’amuser (basketball, volleyball, hockey-balle, ballon-balai, glissade et vélo de montagne).

Par ailleurs, la situation géographique de l’école est parfaite pour les apprentissages en plein air. Sise en plein cœur du Parc national du Mont-Orford sur un terrain de six hectares, l’école tire pleinement parti de l’environnement naturel qui l’entoure. Beau temps, mauvais temps et en toute saison, plusieurs cours et activités sont offerts à l’extérieur, dont plus de 300 heures par année d’activité physique.

Un cadre naturel d’exception

L’environnement unique du Parc sert aussi de prétexte à l’apprentissage des sciences, de l’histoire et de la géographie. Apprendre sur le terrain permet de bouger et d’acquérir des connaissances concrètes. Par exemple, une randonnée pédestre au Mont-Orford rend possible l’étude des roches et minéraux d’un fond océanique et du relief du sol, puisqu’il abrite une formation géologique unique. Une expédition à vélo sur la Route verte permet, d’autre part, l’étude du système cardiovasculaire à l’effort. Tous les éléments de la nature sont véritablement mis à profit dans ce milieu riche de ressources et de découvertes.

L’éducation en plein air est donc un moyen extraordinaire d’intégrer dans la vie de nos élèves des apprentissages tangibles dans un contexte pratique. Les jeunes sont conscients du cadre unique et inspirant dans lequel ils évoluent, et cet environnement se transforme en une source de motivation, d’éveil et de stimulation sensorielle.

Vous aimeriez avoir plus d’informations sur notre milieu scolaire? Nous sommes toujours enchantés de répondre à vos questions.

Le blogue de l’École secondaire Montessori-Orford